3, rue Saint-Pierre

BP 90 064
FR - 86300 Chauvigny

Nous écrire

instrumentum@free.fr

Nous appeler

+33 5 49 46 35 45

Publications : monographies et bulletins Instrumentum

Bulletins, monographies ou encore documents téléchargeables, retrouvez ici les fiches de présentation des publications INSTRUMENTUM. Sélectionnez une catégorie ou utilisez la barre de recherche pour trouver un document.

Jean BUSSIERE – Lampes antiques d’Algérie, II. Lampes tardives et lampes chrétiennes(préf. C. Pavolini), 2007, 200 p., nbr. ill., 141 pl. h.t. (ISBN: 978-2-35518-002-6)

ACHETER L’OUVRAGE

Description

Complétant le catalogue paru dans cette même collection il y a quelques années (Lampes antiques d’Algérie [Monogr. Instrumentum,16], Montagnac, 2000), cet ouvrage qui regroupe près de 2000 lampes tardives et chrétiennes produites du IVe au VIIe-VIIIe s. achève le corpus exhaustif du mobilier lychnologique trouvé dans une aire géographique importante et resté pendant longtemps très peu connu. Les deux volumes complètent une lacune entre les catalogues existants consacrés au luminaire antique du Maroc et de la Tunisie. L’étude enrichit de sept variantes nouvelles la typologie de l’Atlante, revue par Barbera et Petriaggi en 1993. Elle fait connaître un nombre important de décors inédits et plus d’une cinquantaine de fleurons nouveaux ornant les disques et les bandeaux des lampes de type Hayes II.
Tout en restant largement ouvertes aux apports extérieurs, essentiellement ceux des grands ateliers producteurs de vaiselle et lampes en sigillée claire africaine localisés dans la Zeugitane et la Byzacène voisines, les provinces de Numidie, Maurétanie Sitifienne et Césarienne ont connu au Bas Empire plusieurs productions locales, restées pour l’essentiel inédites et dont l’étude approfondie constitue une avancée notable dans notre connaissance de l’activité des ateliers céramiques du Maghreb antique. L’auteur esquisse quelques pistes de recherches souhaitables : des analyses physico-chimiques comparatives de lampes trouvées dans un atelier de potier à Timgad avec des lampes de forme et de décors identiques recueillies sur le site producteur majeur de Sidi Marzouk Tounsi en Tunisie centrale. Ou des analyses de pâte de la céramique sigillée ramassée en grand nombre à Tiddis mais dont, en l’absence de fours ou autres preuves formelles d’ateliers, on hésite à dire si elle est importée de Tunisie ou produite sur place. L’ouvrage abondamment illustré s’adresse on le voit non seulement au spécialiste des lampes, mais aussi au chercheur dont le champ d’investigation couvre les techniques artisanales et plus largement l’histoire commerciale de la Méditerranée antique.

< Retour à la liste